Oléoduc Énergie Est et changements climatiques : un défi pour les premiers ministres

April 14, 2015

QUÉBEC — Les premiers ministres provinciaux se rencontrent à Québec pour discuter de différentes questions relatives aux changements climatiques. C’est dans ce contexte que l’Institut Pembina a publié un nouveau rapport qui souligne les défis et les éléments clés dont les provinces devront tenir compte dans le cadre de leurs discussions d’une Stratégie canadienne de l’énergie.

L’industrie des sables bitumineux est le secteur qui affiche la plus forte hausse des émissions de carbone au Canada. Cela signifie que les infrastructures proposées, comme l’oléoduc Énergie Est, auront un impact important sur la capacité de la fédération à atteindre ses objectifs de réduction des émissions. Pour que la stratégie établie par l’ensemble des provinces soit crédible et efficace, elle doit tenir compte de la totalité des émissions associées aux projets d’infrastructures.

Le rapport, intitulé Élaboration d’une Stratégie canadienne de l’énergie efficace, présente les mesures positives adoptées par certaines provinces jusqu’ici. Le rapport propose également des recommandations pour que la stratégie soit efficace et pour favoriser la collaboration entre les provinces afin qu’elles prennent le leadership – que le gouvernement fédéral a abandonné – en matière de changements climatiques, notamment par la relance des travaux de la Table ronde nationale sur l'environnement et l'économie.

Quelques chiffres

  • La production de pétrole brut nécessaire pour remplir l’oléoduc Énergie Est pourrait générer jusqu’à 32 millions de tonnes d’émissions de carbone chaque année. Cela équivaut aux réductions d’émissions réalisées par l’Ontario avec l’élimination des centrales électriques au charbon (31,6 millions de tonnes).
  • Les émissions annuelles de carbone par habitant s’élèvent à 68,8 tonnes en Saskatchewan, et à 64 tonnes en Alberta. À titre de comparaison, les émissions par habitant de la Colombie-Britannique et du Québec sont respectivement de 13,2 et 9,7 tonnes.
  • Chaque million de dollars investi dans l’industrie des énergies propres crée 15 emplois; le même investissement dans le secteur du pétrole et du gaz crée seulement deux emplois.

Citation

« Les premiers ministres provinciaux ont l’occasion de collaborer et de faire preuve de leadership dans le cadre de l’élaboration de cette Stratégie canadienne de l’énergie. Par contre, pour atteindre leurs objectifs communs en matière de changements climatiques, les provinces devront s’attaquer au problème des mégaprojets à forte intensité de carbone et de leurs conséquences en termes d’émissions. »
— Erin Flanagan, analyste, Institut Pembina

-30-

Visitez le site Internet de l’Institut Pembina pour télécharger une copie du rapport Élaboration d’une Stratégie canadienne de l’énergie efficace.

Personnes-ressources

Erin Flanagan
Analyste
587-581-1701

Bernard Rudny
Agent de communications
416-993-2455

Sources d’informations supplémentaires

Rapport : Climate Implications of the Proposed Energy East Pipeline

Communiqué de presse : Pembina reacts to Quebec's climate resolution on Energy East

Blogue : Crunching the numbers on Canada’s biggest pipeline proposal

Article documentaire : Oilsands expansion, emissions and the Energy East pipeline

Subscribe

Our perspectives to your inbox.