Énergie Est : un nouveau rapport évalue l’impact de l’oléoduc sur le climatLe projet d’oléoduc ouest-est aurait des répercussions majeures sur l’environnement

Feb. 6, 2014

OTTAWA — Le projet d’oléoduc Énergie Est entraînerait une augmentation importante des émissions de gaz à effet de serre générées au Canada, selon un nouveau rapport publié par l’Institut Pembina.

Les répercussions du projet d’oléoduc Énergie Est sur le climat est la première évaluation publique portant sur les conséquences en amont de la mise en place de l’oléoduc ouest-est et les effets sur le climat. L’étude démontre que la production de brut nécessaire pour remplir Énergie Est pourrait générer annuellement jusqu’à 32 millions de tonnes de gaz à effet de serre en plus. L’impact serait supérieur à celui de l’oléoduc Keystone XL proposé.

Il est prévu que TransCanada déposera sa demande réglementaire pour Énergie Est auprès de l’Office national de l’énergie au premier semestre de cette année. En prévision de ce dépôt, le rapport émet deux recommandations : l’ONE doit inclure dans l’examen l’ensemble des effets de l’oléoduc en amont; le gouvernement doit adopter une règlementation plus solide pour le secteur pétrolier et gazier, et cela dans le plus court délai.

Quelques faits en bref

  • La production de brut nécessaire pour remplir l’oléoduc générerait annuellement 30 à 32 millions de tonnes d’émissions de carbone supplémentaires, ce qui est supérieur à la totalité des émissions générées par les véhicules routiers au Québec.
  • En comparaison, le remplissage de l’oléoduc Keystone XL proposé augmenterait les émissions de 22 tonnes, selon une analyse antérieure  réalisée par l’Institut Pembina.
  • Le remplissage de l’oléoduc Énergie Est permettrait une production quotidienne de 650 000 à 750 000 barils de pétrole supplémentaires tirés des sables bitumineux.
  • Malgré les nombreuses demandes provenant d’intervenants et du public, la dernière étude d’envergure effectuée par l’ONE sur la question de l’oléoduc n’a pas tenu compte de l’impact environnemental qu’entraînerait la production du pétrole qui circulerait par cette voie.

Citations

« Les sables bitumineux sont déjà la source de pollution au carbone enregistrant la plus forte croissance au Canada et l’oléoduc Énergie Est permettrait une accélération de la production. Tout examen réglementaire devrait se pencher non seulement sur l’impact de l’oléoduc, mais aussi sur les effets découlant de la production du brut qu’il transporterait. »
— Clare Demerse, directrice des politiques fédérales, Institut Pembina

« L’industrie des sables bitumineux prévoit tripler la production d’ici 2030 et la construction de nouveaux oléoducs s’inscrit dans ce plan. Lorsque nous évaluons les projets d’oléoducs, nous devons examiner aussi toute la portée des effets. »
— Erin Flanagan, analyste, Institut Pembina

-30-

Télécharger le rapport Climate Implications of the Proposed Energy East Pipeline (en anglais).

Contacts

Clare Demerse (français/anglais)
Directrice des politiques fédérales
613-562-3447, poste 222
613-762-7449

Erin Flanagan (français/anglais)
Analyste
587-581-1701

Bernard Rudny (français/anglais)
Agent de communications
416-993-2455

Subscribe

Our perspectives to your inbox.